• Mathématiques

  • Après les deux tables de Séguin, il est intéressant de proposer aux enfants, seuls ou à deux de recomposer le tableau de 100. Pour cela, présentez leur simplement le matériel (le tableau et les jetons de 1 à 100), ainsi que les outils éventuellement à leur disposition (une bande numérique de référence par exemple).

    Puis, proposez-leur de recomposer le tableau de 100 et plaçant les jetons dans l'ordre, du plus petit nombre au plus grand nombre. Il est possible, pour les premières utilisations, de ne sortir les jetons que par dizaine uniquement (d'abord de 1 à 10, puis de 11 à 20, etc...). Vous pouvez également leur proposer de le faire en deux fois : d'abord avec les jetons de 1 à 50, puis, dans un deuxième temps, sortir les autres. Cela suppose que les jetons soient rangés de manière organisée.

     

     

    Voilà un tableau de 100 que vous pouvez réaliser vous même chez Montessori mais pas que.

    Niveau 1 : Imprimez-le en deux exemplaires et découpez les cases d'un des deux, pour réaliser des jetons. Les enfants devront alors replacer les jetons sur le tableau, avec un modèle dessous.

    Niveau 2 : Imprimez un seul exemplaire. Décalquez un tableau avec les cases vides. Les enfants devront recomposer le tableau dans l'ordre, avec ou sans aide d'une frise numérique murale.


    votre commentaire
  • Les tables de Séguin 2 ont pour but de présenter aux enfants les symboles des quantités de 10 à 99, et qu'ils en mémorisent le nom, à l'aide de plusieurs leçons en trois temps. 

    D'abord des leçons en trois temps sur les dizaines (vidéo 1).

     

    Leçon en trois temps :

    Présenter à chaque fois 3 symboles (ex : 20, 30 et 40).

    Etape 1 : faire répéter le nom de chaque symbole (nommer).

    Etape 2 : demander à l'enfant de montrer les symboles énoncés (montrer). C'est l'étape la plus longue, celle ou l'enfant va enregistrer le nom des symboles. 

    Etape 3 : Montrer un symbole et en demander le nom à l'enfant (identifier). On peut également s'amuser à lui cacher un nombre alors qu'il ferme les yeux et lui demander de quel nombre il s'agit.

     

    Etape suivante : comprendre le système de numération et être capable de nommer tous les nombres.

    Je leur présente donc de cette manière : "40 et 8, ça fait 48..." (vidéo 1)

     

    Une fois les noms des symboles mémorisés, il s'agit alors d'associer les quantités aux symboles, à l'aide des barrettes de perles de 1 à 10 (vidéo 2). 

     

    Si vous n'avez pas  le matériel :

    - voici un lien pour la table de Séguin 2 Montessori mais pas que table de Séguin 1

    - voici un lien pour les perles Montessori mais pas que les perles

    Merci au super site de Montessori mais pas que pour toutes ces ressources !


    votre commentaire
  • Cette année, dans ma classe, les enfants adorent être en binôme pour travailler. J'ai peu de "travailleurs solitaires" pendant mes ateliers autonomes. Aussi, je multiplie les activités qui peuvent se faire à deux (tout en réfléchissant à chaque fois à ce que la formation binôme soit utile). 

    Je travaille l'apprentissage de la lecture des nombres de 11 à 19 et de 20 à 99 à l'aide des tables de Séguin 1 et 2 en individuel. Néanmoins, certains manquent réellement de concentration pendant l'activité, parce que cette modalité ne leur plait pas... Mais ces mêmes enfants adorent "jouer/travailler" en binômes avec leurs camarades... Alors, dans mes recherches d'activités, je suis tombée sur la proposition du dobble des dizaines de "Apprends moi autrement" ici , et je me suis empressée de le télécharger. Je vous le conseille également !

    J'ai donc décidé d'en proposer une version avec les nombres de 11 à 20. Je n'ai plus qu'à imprimer-plastifier (oui, c'est toujours très longoh) et j'ai hâte de leur proposer.

    Je pense aussi, réaliser une version avec les nombres de 1 à 10, pour les MS qui en ont encore besoin, ou les PS en demande de challengeyes.

     

    Voici les dobbles : 

    « Dobble 11 à 20.pdf »

     


    votre commentaire
  • Afin de nourrir leur envie d'apprendre à compter, je dispose dans ma classe d'une bande numérique allant de 1 à 500. Elle fait donc deux fois le tour de la classe. J'ai repris la mise en place de Céline Alvarez. La bande pourrait aussi bien aller jusqu'à 1000, mais je manque de place pour faire un troisième tour. Ceci dit, j'encourage ceux qui ont la place et le courage à le faire, les enfants en seraient ravis !

    En début d'année, chaque enfant s'essaye au comptage sur la bande numérique et je place leur photo sous le dernier nombre atteint sans erreur. Je leur annonce ensuite le prochain nombre à mémoriser : "le prochain que tu dois retenir c'est..."

    Ils s'entrainent ensuite seuls ou à plusieurs, et, une fois qu'ils se sentent prêts, ils me montrent jusqu'où ils ont réussi à avancer. Nous plaçons alors ensemble leur photo sur le nouveau nombre atteint. Et ainsi de suite, pendant les mois et/ou années qui suivent...

    Voici un enfant de MS, au mois de mars (il allait jusqu'à 23 en début d'année).

     

    Voici ma bande numérique : j'ai fait le choix de matérialiser par de la couleur les dizaines en bleu et les centaines en rouge, à chaque passage de dizaine. Le reste est en noir, pour ne pas surcharger en couleurs. 

    « Frise numérique jusqu'à 221.pdf »

    « Frise numérique 221 - 500.pdf »

     

     


    votre commentaire
  • L'addition

    Après manipulation des grandes barres numériques, et association des barres et de leurs symboles, il est intéressant de proposer aux enfants réaliser de petites additions avec les petites barres

    Les petites barres sont composées de deux lots de barres numériques (sachant que la taille de l'unité est de 2 cm). A l'aide de ce matériel, les enfants vont ajouter les barres, "les mettre ensemble" et "mettre ensemble" c'est faire une addition.

    D'abord, j'explique, sans les petits carnets à remplir, que "faire une addition, c'est mettre ensemble. Par exemple, 1 + 2, c'est égal à (sortir les barres correspondant aux quantités et dénombrer)."

    Puis je fais quelques exemples de manipulation, toujours sans support écrit : "Combien font 2 + 4 ?..."

    Ensuite, je présente le carnet aux enfants. "Tu te souviens ? faire une addition, c'est mettre ensemble. Je vais maintenant te montrer comment l'écrire." Présenter alors le symbole "+" et le symbole "="

    Et c'est parti : je fais la première addition avec eux (ou quelques unes, cela dépend des enfants), et ensuite, ils complètent leur page de carnet seuls.

    J'ai fait le choix de ne pas leur proposer d'addition dont le résultat dépasse 10 pour le moment (cela sera vu plus tard avec le tableau de l'addition).

     

    Voici un exemple en vidéo, avec une enfant de MS.

     

    Télécharger « Livrets mini barres additions et cplts.pdf »

    Par la suite, je propose un travail avec ses mêmes barres sur les compléments à 10.

    Vidéo à venir...

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique